+

 Logo CHU de Nice

Numéro de téléphone du CHU de Nice

Français Allemand Anglais Arabe Espagnol Italien Russe


Hospice de la Charité et Hôpital Cimiez

Hôpital Cimiez

L'hospice de la charité recevait les enfants abandonnés et les vieillards pauvres. Son but principal était de lutter contre la mendicité, source de beaucoup de vices.
Sa construction a été ordonnée par Victor Amédée II dans l'édit royal de 19 mai 1717. Sa réalisation ne fut effective qu'en 1754 à cause de l'opposition des édiles de Nice.
L'hospice fut établi dans un bâtiment donnant sur la rue Saint-François de Paule et la place Charles Albert non loin de l'actuelle rue de l'opéra.
Les terrains appartenant à l'hospice dans ce périmètre furent vendus aux enchères publiques le 24 juin 1858 afin de permettre l'achèvement de la place Charles Albert.

La construction du nouvel hospice se fit en 1859 dans un jardin que l'établissement possédait "hors les murs", dans la région du "camp long", emplacement dénommé : "terrains et magasins de l'hospice de la charité" et correspondant à l'actuel centre commercial Nice Etoile.

L'hôpital de la Charité déménagea une dernière fois en 1938 sur une propriété sise à Cimiez achetée par les hospices civils de Nice à un certain M. Pihier. Cette propriété comprenait un parc de 28 000 m², un immense hôtel de cinq étages et un pavillon très important (l'ancien pavillon de la Reine Victoria).

Cette installation entraîna une protestation des habitants de Cimiez. Devant cette pression, M. Pihier manifesta le désir que le nom de l'établissement soit changé, qu'il ne soit plus "la charité" mais "Maison" ou "Fondation" et qu'il ne soit plus fait de publicité sur cette vente pour ne pas effaroucher la clientèle.

La Maison de Retraite de Cimiez abritait près de quatre cents personnes. Les enfants étaient logés au pavillon Victoria. La chapelle et les réfectoires étaient situés dans l'aile nord du Grand Hôtel. Dans l'aile sud se trouvaient les chambres des religieuses et des vieillards ainsi que les bureaux.

En 1969, après que la Direction ait constaté l'isolement des pensionnaires, une association fut créée en vue de la promotion de la vie sociale des résidents : l'Association Victoria.

Les années 1970 voient la transformation de l'établissement avec la construction de deux bâtiments abritant : la gastro-entérologie, la médecine interne, la pédiatrie. L'appellation de Maison de retraite fait alors place à celle d'hôpital de Cimiez.

En 1999, après réhabilitation du Grand hôtel, les directions fonctionnelles sont regroupées dans cet établissement.

En 2002, l'association pArtAges voit le jour et remplace l'association Victoria. Depuis, elle est chargée de l'animation culturelle en Gérontologie et Gériatrie.

Fiche hôpital
Plan d'accès

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn