Qualité et Sécurité des soins

Sécurité des soins au CHU de Nice

Les Indicateurs pour la Qualité et la Sécurité des Soins (IQSS)

Après une phase d’expérimentation, la Haute Autorité de Santé (HAS), autorité publique indépendante qui contribue à la régulation du système de santé par la qualité, généralise à partir de 2008 le suivi d’indicateurs de qualité et sécurité des soins par tout établissement de santé concerné (public et privé). Depuis 2009, les résultats des indicateurs sont accessibles au public car diffusés nationalement.

Ces indicateurs, multiples et divers, constituent un support pour les démarches d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, et leur diffusion permet de répondre à l’exigence de transparence et au besoin d’information de la part des usagers du système de santé sur la qualité des soins délivrés. Le suivi de ces indicateurs permet à l’établissement d’améliorer continuellement la qualité de prise en charge des patients.

La méthodologie de recueil :

Ces indicateurs sont recueillis par les établissements de santé eux-mêmes (autoévaluation) tous les deux ans en alternance (une année transversaux et une année spécialité : voir leurs spécificités plus bas).
Leur recueil est basé sur le tirage au sort de dossiers de patients (80 pour les transversaux et 60 pour les spécialités) et la recherche dans ceux-ci des critères de qualité exigés par la HAS pour chaque thématique d’indicateurs. Les données sont ensuite rentrées dans un logiciel de la HAS qui calcule et rend aux établissements les différents résultats des indicateurs.
Ces résultats obtenus et diffusés sont sous la forme de scores de qualité exprimés en pourcentage : ce score représente la conformité des dossiers par rapports aux exigences ; plus il est élevé, plus les dossiers sont bien tenus et la prise en charge optimale. La HAS a établi un score de performance s’élevant à 80%.

Les différents thèmes d’indicateurs :

Ils sont de deux types :

Télécharger les résultats des indicateurs transversaux

Télécharger les résultats des indicateurs des pratiques cliniques

Les résultats sont également accessibles sur le site suivant http://www.scopesanté.fr et dans les différents sites du CHU.

Les indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales

Une infection nosocomiale (IN) comprend toute infection contractée dans un établissement de santé. Elle doit être absente lors de l'admission du patient à l’hôpital et se développer 48 heures au moins après l'entrée dans l’établissement.

En 2004, le ministre en exercice s'est engagé sur la transparence des établissements de santé vis-à-vis de leurs actions et leurs résultats dans le domaine de la lutte contre ces infections.Infections nosocomiales

Différents indicateurs ont ainsi été créés par le Ministère de la Santé afin de traduire en données chiffrées les actions établies par les établissements de santé pour lutter contre les IN :

Les résultats de chaque indicateur sont donnés sous la forme d’une note sur 100, mesurant la performance de l’établissement, et d’une classe, situant l’établissement par rapport aux autres établissements de la même catégorie (CHU, cliniques privées etc.). Ils permettent un suivi dans le temps et des comparaisons entre les établissements, facteurs d'amélioration de la qualité des soins.

Télécharger les résultats des indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn