CLIN

La lutte contre les infections nosocomiales

CLINLes infections nosocomiales sont des infections contractées durant le séjour du patient dans un établissement de santé.

Le CHU de Nice développe, sous contrôle du Comité de Lutte Contre les Infections Nosocomiales (CLIN), une politique de lutte contre les infections nosocomiales qui s’inscrit dans une démarche globale de gestion des risques à l’hôpital en tenant compte des priorités nationales.  Ce comité élabore annuellement un programme d’actions à mener en termes de prévention, de surveillance, de formation, d’information et d’évaluation.
 
Synthèse du programme annuel de lutte contre les Infections nosocomiales
Le ministère de la santé a publié son 5e tableau de bord. Le CHU de Nice classé « A » en 2008.
Le CHU de Nice est classé en catégorie A au score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales proposé par le Ministère de la santé comme un des indicateurs de qualité des établissements de santé.
Avec une note de 92,75 sur 100, le CHU se situe ainsi en bonne position dans le classement des CHU et des établissements de santé publics et privés en France
 
Le tableau de bord comporte 5 indicateurs :
  • ICALIN ou indice composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales. Le CHU de Nice obtient de nouveau un classement en catégorie A avec 100/100.
  • SURVISO ou surveillance des infections du site opératoire. Le CHU a fait de cet indicateur un objectif prioritaire avec la totalité des spécialités chirurgicales surveillées (11/11 soit une note de 10/10).
  • ICATB ou indice composite de bon usage des antibiotiques. Cet indice mesure l’organisation du bon usage des antibiotiques. Dans ce domaine important de la prise en charge des patients infectés, le CHU reste dans la catégorie A avec 18/20.
  • ICSHA ou indice de consommation des solutions hydro-alcooliques (SHA). Le CHU continue à progresser et passe dans la catégorie B avec une consommation de 77% de l’objectif fixé pour cet indicateur dans la moyenne des centres hospitaliers en France.
  • ICSARM ou nombre de patients pour lesquels une souche de staphylocoque doré (SARM) résistant aux antibiotiques a été isolée. Le CHU est dans la moyenne des CHU avec un taux triennal à 0,63 et continue à observer une réduction continue du taux depuis quatre années. A noter que la majorité des patients (60%) sont hospitalisés en étant porteur de ce SARM (souches dites importées), le CHU étant un établissement de recours pour le traitement des infections sévères.
 
Le CLIN s’appuie notamment, sur une Equipe Opérationnelle d’Hygiène Hospitalière (EOHH) ayant un rôle d’expert dans la gestion du risque infectieux (enquêtes de surveillance, recommandations de bonnes pratiques, formation …), et sur des correspondants en hygiène qui relaient les actions dans les services.

Coordonnées CLIN : 04.92.03.42.15
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn